mardi 4 juillet 2017

mercredi 24 mai 2017

vendredi 31 mars 2017

dimanche 19 mars 2017

dimanche 22 janvier 2017

Exposition "plumes" du 28 janvier au 5 mars


J'ai le plaisir de vous inviter à l'exposition "plumes"
à laquelle je participe
  À la galerie "l 'Écu de France" de Viroflay
Je serai présente lors du vernissage pour vous accueillir, le Jeudi 2 février.

mardi 6 décembre 2016

mardi 8 novembre 2016

Macparis, porte de Champerret, Paris.


J'ai le plaisir de vous inviter à la manifestation d'Art Contemporain MACPARIS
à laquelle je participe
  À l'Espace, Porte de Champerret de Paris
Je serai présente pour vous accueillir, du Jeudi 24 Nov au dimanche 27 Novembre


Vous pouvez télécharger des invitations gratuites en suivant les indications sur le carton.

jeudi 3 novembre 2016

Ce soir c'est le vernissage !


Je participe à l’exposition « Sur le fil » avec deux toiles cousues de la série : De fil, on n’en a qu’un. 

C’est à l’Espace Gainville à Aulnay-sous-Bois .

Voici les artistes présentés : Magdalena Abakanowicz, John M. Armleder, Elisabeh Baillon, Carolina Bassi, Barton Licidé Benes, Isabel Bisson Mauduit, Rose-Marie Crespin, Marinette Cueco, Sonia Delaunay, Lionel Estève, Rip Hopkins, Fabienne Houzé-Ricard, Christian Jaccard, Bela Kolárová, Christian Lacroix, Annette Messager, Miss Veneno, Jean-Luc Moerman, François Rouan, Julien Salaud, Jim Skull, Dominique Torrente et Caroline Vaillant.

mercredi 5 octobre 2016

mercredi 21 septembre 2016

lundi 12 septembre 2016

Texte écrit par Louis Doucet à l'occasion du prochain salon MACPARIS

Depuis plusieurs années, Fabienne Houzé-Ricard dessine des nids et des oiseaux morts. Les deux extrémités d’un cycle de vie...

Ses nids, majoritairement de couleur rouge, comme pour exprimer les affres d’une tragédie en devenir, sont souvent de très grandes dimensions, résultant de gestes, quasi obsessionnels, de tressage et de tuilage qui rappellent ceux de l’oiseau construisant son chez-soi. On peut voir, dans cette lente stratification de lignes ou de petites surfaces créant un volume creux en réserve, une métaphore du processus mémoriel. Mais aussi de la lente élaboration de la personnalité et de l’identité, aussi diversifiées d’un individu à l’autre que le sont les formes et les structures des différents nids que l’artiste nous propose.

Sans passer par les phases de la ponte, de l’éclosion, du premier envol, de la conquête des airs, des accouplements, Fabienne Houzé-Ricard enchaîne directement avec les oiseaux morts. Peut-être tombés du nid ? Comme les hommes chutant du sommet de leurs illusions ?

Dans une forme de pudeur, les oiseaux morts sont présentés de dos, le bec et les yeux cachés. Leurs rémiges et leurs plumes caudales sont déployées, à plat, comme sur une planche d’une encyclopédie zoologique, alors que leur corps refroidis présentent une courbure traduisant leur rigidité cadavérique. Une transposition ornithologique mais limpide du vanitas vanitatum omnia vanitas de l’Ecclésiaste…



Louis DOUCET   Juillet 2016

vendredi 2 septembre 2016

N'oubliez pas: Dimanche 4 septembre, je serai présente pour vous accueillir à la Galerie Rapinel, Le Village, Bazouges-La-Pérouse (35), de 14h30 à 18h.

                                         Crédit Photo: C Bougeard

http://www.association-levillage.org/infos-pratiques.php
http://www.fabienne-houze-ricard.com

lundi 29 août 2016

mardi 28 juin 2016

lundi 20 juin 2016

samedi 21 novembre 2015

mercredi 8 juillet 2015

mercredi 10 juin 2015